Feuilles de ville

peinture à la craie sur plantes vertes vivantes, dimensions variables, 
février 2017 

  • Feuilles de ville
    Mapping at last- galerie Eric Mouchet, © Robin Lopvet
    1 / 4
  • Feuilles de ville
    Mapping at last- galerie Eric Mouchet, © Robin Lopvet
    2 / 4
  • Feuilles de ville
    Mapping at last- galerie Eric Mouchet, © Robin Lopvet
    3 / 4
  • Feuilles de ville
    Mapping at last- galerie Eric Mouchet, © Robin Lopvet
    4 / 4

Il est fréquent de donner des caractéristiques vivantes à une ville: on qualifie parfois certaines zones de coeur de la ville, ou de poumon. La croissance urbanistique est assimilée à celle d’une structure biologique, on peut parler d’arborescence, de rhizome. Tout ceci fait référence à la pensée philosophique de l’organicisme: la réalité est mieux comprise comme un tout organique.

Ces dernières décennies il y a une véritable volonté de lier le développement des villes à celui de la nature, certains les placent en dualité dans un rapport de force d’autres à l’inverse les considèrent intrinsèquement liés. Feuilles de ville propose ici de matérialiser ce lient en faisant de la feuille le support d’impression de plan urbanistique. 

Les villes ici représentées sont des mégalopoles asiatiques, africaines ou d’Amérique latine. Les plantes sont aussi des espèces dites exotiques que l’on importe en Europe depuis ces continents. Feuilles de ville offre une cartographique organique, évolutive et éphémère de mégalopoles en pleine mutation urbanistique.

exposition Beyond the map, Paratissima 13 art fair, Turin, It.

exposition Mapping at Last, galerie Eric Mouchet, Paris, Fr.